En 2023, il sera possible d’effectuer des paiements USD-EUR en temps réel

11 Nov 2022

Un pilote de paiements en temps réel transfrontalier pour le dollar américain (USD) et l’euro (EUR) est sur le point de voir le jour, et n’utilisera ni la blockchain ni aucune monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

 

Ce projet, baptisé Immediate Cross-Border Payments (IXB, pilote de paiements transfrontaliers immédiats), a été développé par trois institutions financières bien connues : The Clearing House (TCH) aux États-Unis, EBA Clearing en Europe et SWIFT.

Dans un communiqué publié avant le début de la conférence Sibos, le consortium a déclaré que le service a été développé avec le soutien de 25 institutions financières des deux côtés de l’Atlantique et a progressé au cours des derniers six mois. Le service tire parti des éléments de base existants afin de réduire les délais de mise sur le marché et de profiter des investissements existants, ont indiqué les entreprises du consortium dans leur communiqué.

Plus précisément, ce service synchronisera le règlement de l’infrastructure de paiements en temps réel (RTP) de TCH avec les paiements en temps réel RT1 de EBA. S’exprimant durant la conférence de Sibos, Rusiru Gunasena, vice-président sénior, gestion des produits RTP chez TCH, a déclaré que la plateforme de règlement des paiements transfrontaliers proposée avait suscité beaucoup d’intérêt de la part d’autres opérateurs et banques.

Certaines des alternatives largement vantées, telles que la blockchain et les monnaies numériques, n’en sont pas encore à ce stade, affirme-t-il.

« La blockchain, d’un point de vue technologique, n’est pas encore généralisée », ajoute-t-il. « Beaucoup de gens pensaient que les monnaies numériques étaient prometteuses, mais cela a été remis en question avant de s’écrouler, comme ce fut le cas avec les prix des crypto. » Les MNBC attirent toujours l’attention, la Chine en cheffe de file.

« Cependant, quand nous regardons les outils numériques conçus spécialement à cette fin, cela ne dépasse pas les frontières. » Les institutions financières ont toujours besoin d’infrastructures internationales transfrontalières pour effectuer la conversation des devises. Le transfert de dollars numériques soulève des problèmes techniques, tout comme la façon de procéder au règlement entre plusieurs MNBC », explique Rusiru Gunasena. La tokénisation pourrait jouer un rôle dans ce domaine, mais elle n’en est encore qu’à ses débuts.

L’utilisation de composants existants facilite l’intégration pour les participants. « Nous construisons avec une technologie moderne, basée sur le cloud, l’IA, les microservices, et nous voulons établir de multiples corridors monétaires. L’innovation peut naître de la mise en relation de personnes. Nous essayons d’amener des systèmes de paiement matures existants qui fonctionnent à l’échelle à s’adapter au transfrontalier », indique Rusiru Gunasena.

Un autre avantage du développement avec des technologies existantes est que les régulateurs les comprennent et sont à l’aise avec elles, ce qui contribue également à améliorer la vitesse de mise sur le marché et d’adoption. Les développeurs d’IXB envisagent d’autres corridors monétaires.

« Nous nous intéressons au sous-continent asiatique : vous ne pouvez pas ignorer cette région. Nous avons rencontré UPI en Inde. Ce qu’ils font est fascinant. Nous établirons des priorités en fonction de la demande, de l’engagement des opérateurs et des ressources techniques », déclare Rusiru Gunasena.

Un corridor pourrait avoir une plus grande demande pour le P2P tandis qu’un autre pourrait être plus intéressé par le B2B. En effet, un corridor entre les États-Unis ou l’Europe et l’Inde permettra aux parents d’envoyer de l’argent à leurs enfants étudiants à l’étranger et aux expatriés de renvoyer facilement de l’argent à leur famille. L’un des avantages du temps réel est que les parents, ou les acheteurs professionnels, n’ont pas besoin d’envoyer un paiement une semaine à l’avance pour s’assurer qu’il arrive à temps pour les frais de scolarité d’un enfant ou l’expédition d’un fabricant.

« Vous pourrez attendre le dernier moment pour avoir plus de liquidités », explique Rusiru Gunasena.

Le service IXB devrait être opérationnel en 2023, a déclaré Petra Plompen, responsable des nouvelles initiatives chez EBA. « Nous attendons avec impatience cette phase pilote pour en tirer des connaissances et des apprentissages importants », déclare-t-elle. Quant à Rusiru Gunasena, il affirme : « La connexion entre RTP et RT1 offre une nouvelle manière de déplacer l’argent à travers les frontières en toute sécurité, rapidement et à moindre coût. Le modèle IXB est également conçu pour ajouter des corridors monétaires supplémentaires dans un avenir proche ».

forbes.fr